WORKSHOPS

CORPS SCENOGRAPHIE

Workshops dirigés par Steven Cohen

FR | EN

 

15-20 personnes
Workshops en anglais
6 heures par jour
3 jours minimum

Si l’on comprend notre moi physique comme une scène mobile, un endroit désigné pour la production d’actions… où nous pouvons construire des choses pour être et aussi apprendre à laisser les choses arriver via le mouvement tout en autorisant les gens à nous regarder… nous pouvons être un cadre pour que le spectateur mette les choses en place. Ce workshop est constitué de plusieurs éléments. Il y aura plusieurs éléments pratiques et physiques, ainsi qu’une élaboration théorique d’un objet ‘propre’, où l’attention sera donnée à l’évolution d’une idée personnelle pour une action/série d’actions performatives que chaque participant aura en tête. Ceci pour dire, que durant une partie de chaque journée nous discuterons et nourrirons et même préparerons le développement et éventuellement pour l’exécution d’une idée que chaque personne a l’intention de faire évoluer et désire réaliser… que ce soit dans un musée, un théâtre, en public ou dans tout autre espace – de préférence sur cette planète.

 

Autrement, un jour typique (cependant ne soyez pas surpris si les jours sont atypiques, nous sommes dans la nature de cela quand nous sommes dans le champ de l’art) consistera en un échauffement guidé et basique, chacun à son niveau propre, ce qui est plus un réveil qu’un échauffement. Il y aura des sessions courtes et joueuses qui exploreront les manières de bouger (ou pas), individuellement ou en collaboration, dépendant de ce que les gens veulent ou ne veulent pas. Les participants seront de différentes disciplines ou non disciplinés. Une clique de rien n’est pas intéressante pour moi.

 

Ma manière de développer un nouveau vocabulaire de mouvement a toujours été via une redéfinition du familier en contraignant le corps – des chaussures étranges (plateforme de pensée), des costumes encombrants (pensée rideaux), sens entravés (pensée lumière). Pour cela j’amènerai des objets simples pour cultiver une re-compréhension de ce qui pourrait être devenu hyper familiarisé, et pris pour argent comptant. Nous désaprendrons les choses ensemble. Nous interpréterons un langage que nous ne pouvons parler. Nous intensifierons des manières d’être présent et en communication.

Si l’on comprend notre moi physique comme une scène mobile, un endroit désigné pour la production d’actions… où nous pouvons construire des choses pour être et aussi apprendre à laisser les choses arriver via le mouvement tout en autorisant les gens à nous regarder… nous pouvons être un cadre pour que le spectateur mette les choses en place. Ce workshop est constitué de plusieurs éléments. Il y aura plusieurs éléments pratiques et physiques, ainsi qu’une élaboration théorique d’un objet ‘propre’, où l’attention sera donnée à l’évolution d’une idée personnelle pour une action/série d’actions performatives que chaque participant aura en tête. Ceci pour dire, que durant une partie de chaque journée nous discuterons et nourrirons et même préparerons le développement et éventuellement pour l’exécution d’une idée que chaque personne a l’intention de faire évoluer et désire réaliser… que ce soit dans un musée, un théâtre, en public ou dans tout autre espace – de préférence sur cette planète.

Autrement, un jour typique (cependant ne soyez pas surpris si les jours sont atypiques, nous sommes dans la nature de cela quand nous sommes dans le champ de l’art) consistera en un échauffement guidé et basique, chacun à son niveau propre, ce qui est plus un réveil qu’un échauffement. Il y aura des sessions courtes et joueuses qui exploreront les manières de bouger (ou pas), individuellement ou en collaboration, dépendant de ce que les gens veulent ou ne veulent pas. Les participants seront de différentes disciplines ou non disciplinés. Une clique de rien n’est pas intéressante pour moi.

Ma manière de développer un nouveau vocabulaire de mouvement a toujours été via une redéfinition du familier en contraignant le corps – des chaussures étranges (plateforme de pensée), des costumes encombrants (pensée rideaux), sens entravés (pensée lumière). Pour cela j’amènerai des objets simples pour cultiver une re-compréhension de ce qui pourrait être devenu hyper familiarisé, et pris pour argent comptant. Nous désaprendrons les choses ensemble. Nous interpréterons un langage que nous ne pouvons parler. Nous intensifierons des manières d’être présent et en communication.

Je demande aux participants d’apporter plusieurs (entre trois et cinq) ‘objets’ physiques de leur choix et qui font sens pour eux, qu’il s’agisse d’un élément d’habillement, un bijou ou quelque chose pris dans la cuisine (ou de la poubelle), un outil, un objet, un élément de mobilier – c’est vraiment selon chacun. Si vous voulez vous rendre la vie difficile et apporter quelque chose d’encombrant, de précieux, de fragile, libre à vous. Vous prendrez la responsabilité de cela, et pas moi. Rien de ‘vivant’ de préférence, car je suis ici pour vous encourager et vous soutenir, non pour nourrir votre chien ou m’inquiéter à propos de la santé d’un perroquet. Nous devons essayer et dépenser notre capital énergie intelligemment.

 

Pour les personnes qui veulent avoir l’audace de se voir, nous travaillerons aussi avec des sessions de vidéo et passerons du temps à nous regarder ‘de dehors dedans’. Tout ce qui arrive dans les workshops, et tout matériau filmé ou photographié durant le travail, reste à l’intérieur du groupe. Individuellement ou ensemble nous déciderons si nous le gardons, le détruisons, ou l’archivons. J’ai trouvé mieux de le laisser être consumé et s’évaporer au nom de nouvelles découvertes.

 

Vous pouvez prendre des idées venues des workshops et les développer à votre manière et où vous voudrez. Bien que je sois parfois accusé de faire des travaux pour provoquer, ce n’est jamais mon intention. J’aime convoquer, invoquer, évoquer. Le travail peut-être joyeux et je veux aussi apprendre. Apprenons nous les uns les autres à conjurer.

Je demande aux participants d’apporter plusieurs (entre trois et cinq) ‘objets’ physiques de leur choix et qui font sens pour eux, qu’il s’agisse d’un élément d’habillement, un bijou ou quelque chose pris dans la cuisine (ou de la poubelle), un outil, un objet, un élément de mobilier – c’est vraiment selon chacun. Si vous voulez vous rendre la vie difficile et apporter quelque chose d’encombrant, de précieux, de fragile, libre à vous. Vous prendrez la responsabilité de cela, et pas moi. Rien de ‘vivant’ de préférence, car je suis ici pour vous encourager et vous soutenir, non pour nourrir votre chien ou m’inquiéter à propos de la santé d’un perroquet. Nous devons essayer et dépenser notre capital énergie intelligemment.

Pour les personnes qui veulent avoir l’audace de se voir, nous travaillerons aussi avec des sessions de vidéo et passerons du temps à nous regarder ‘de dehors dedans’. Tout ce qui arrive dans les workshops, et tout matériau filmé ou photographié durant le travail, reste à l’intérieur du groupe. Individuellement ou ensemble nous déciderons si nous le gardons, le détruisons, ou l’archivons. J’ai trouvé mieux de le laisser être consumé et s’évaporer au nom de nouvelles découvertes.

Vous pouvez prendre des idées venues des workshops et les développer à votre manière et où vous voudrez. Bien que je sois parfois accusé de faire des travaux pour provoquer, ce n’est jamais mon intention. J’aime convoquer, invoquer, évoquer. Le travail peut-être joyeux et je veux aussi apprendre. Apprenons nous les uns les autres à conjurer.

DATES PASSÉES
Scarborough University, Scarborough, United Kingdom, 2009
CIFAS, Centre international de Formation en Arts du Spectacle / Les Brigittines, Brussels, Belgium, 2015
HEAR, Haute école des arts du Rhin / Pôle Sud CDCN Strasbourg / FRAC Alsace, Strasbourg, France, 2015
Oita Prefectural Museum, Ōita, Japan, 2016
Matadero Madrid, Centro de creación contemporánea, Spain, 2017
ICA Live Art Festival, Hiddingh Campus / University of Cape Town, South Africa, 2017
Atelier de Sèvres, Paris, France, 2017 & 2018
Festival Trans Amérique, Montréal, Canada, 2019
Impulstanz, Vienne, Austria, 2019 & 2020

COMPAGNIE STEVEN COHEN
24 rue Succursale | 33000 Bordeaux | France

Samuel Mateu
Administrateur de production | +33(0)6.27.72.32.88
production[@]steven-cohen.com